CORONADO : facteurs prédictifs d’évolution des patients diabétiques hospitalisés

Cette analyse de l’étude multicentrique française menée à l’échelle nationale CORONADO a identifié des facteurs « favorables » associés à la sortie de l’hôpital et des facteurs « délétères » associés au décès des patients diabétiques hospitalisés pour une infection par coronavirus 2019 (COVID-19), qui pourraient aider davantage les cliniciens dans la prise en charge hospitalière de ces patients .

Point-clé

  • La présente analyse de l’étude CORONADO a établi des facteurs pronostiques de sortie de l’hôpital et de mortalité chez les patients atteints de diabète et hospitalisés pour la COVID-19, qui pourraient aider les cliniciens durant la pandémie.
    • À J-28, un traitement par metformine, un jeune âge et un délai allongé entre l’apparition des symptômes et l’hospitalisation étaient des facteurs prédictifs de sortie de l’hôpital.
    • Des antécédents de complications microvasculaires, un traitement anticoagulant de routine, une dyspnée, et des marqueurs biologiques de la gravité de la COVID-19 plus élevés, étaient associés à une réduction des chances de sortie de l’hôpital.
    • Les facteurs de risque de décès dans les 28 jours étaient similaires à ceux de sortie de l’hôpital et incluaient un traitement de routine par insuline et par statines comme facteur délétère.

Pourquoi est-ce important

  • Une analyse préliminaire de l’étude CORONADO chez des personnes atteintes de diabète hospitalisées pour la COVID-19 a montré que l’indice de masse corporelle (IMC), l’âge et les complications diabétiques micro- et macrovasculaires étaient associés à un décès dans les 7 jours.
  • À la connaissance des auteurs, aucune étude ne s’est intéressée aux facteurs associés à un pronostic favorable permettant la sortie de l’hôpital chez les patients atteints de diabètes et hospitalisés pour la COVID-19.
    • La présente étude a été menée pour répondre à ce besoin.
 

Schéma de l’étude

  • Cette étude observationnelle, multicentrique, menée à l’échelle nationale (une mise à jour de l’étude CORONADO [« Coronavirus-SARS-CoV-2 and Diabetes Outcomes »]) s’appuie sur un échantillon plus important et se caractérise par une durée de suivi plus longue.
    • L’étude a été menée dans 68 hôpitaux français en recrutant des patients atteints de diabète présentant un diagnostic de COVID-19 entre le 10 mars 2020 et le 10 avril 2020.
  • Critères d’inclusion : hospitalisation en unité COVID-19 pour une COVID-19 biologiquement et/ou cliniquement/radiologiquement confirmée et antécédent de diabète ou diabète nouvellement diagnostiqué à l’admission
  • Critère de jugement principal : intubation trachéale pour ventilation mécanique et/ou décès dans les 7 jours suivant l’admission
  • Critères de jugement secondaires : décès, intubation trachéale, admission en unité de soins intensifs et sortie de l’hôpital

Principaux résultats

  • Sur 2 951 patients sélectionnés, les données de 2 796 patients ont été analysées (hommes = 63,7 %, moyenne d’âge = 69,7 ± 13,2 ans, IMC médian = 28,4 kg/m2).
  • Dans les 7 jours suivant l’hospitalisation, une intubation trachéale pour ventilation mécanique et/ou le décès (critère principal) a été rapporté(e) chez 28,6 % des patients et le décès chez 11,2 % des patients.
  • L’analyse multivariée a révélé que la dyspnée à l’admission, un taux élevé d’aspartate aminotransférase (ASAT), de globules blancs et de protéine C-réactive (C-reactive protein, CRP) et une faible numération des plaquettes étaient positivement associés au critère principal, tandis que l’utilisation de metformine était négativement associée au critère principal.
  • Au total, 1 404 patients (50,2 % ; IC à 95 % : 48,3 %, 52,1 %) sont sortis de l’hôpital dans les 28 jours, avec une durée médiane d’hospitalisation de 9 jours (intervalle interquartile : 5–14), tandis que 577 patients (20,6 % ; IC à 95 % : 19,2 %, 22,2 %) sont décédés.
  • Dans l’ensemble, 44,2 % et 38,6 % des patients présentaient des complications micro- et macrovasculaires, respectivement.
  • Dans les modèles multivariés, des associations positives avec la sortie de l’hôpital ont été rapportées si le patient présentait les critères suivants : un plus jeune âge, un traitement au long cours par metformine et un délai allongé entre l’apparition des symptômes l’admission à l’hôpital.
  • Les variables associées à une chance plus faible de sortie de l’hôpital comprenaient les antécédents de complications microvasculaires, un traitement anticoagulant au long cours, une dyspnée à l’admission et des taux plus élevés d’ASAT, de globules blancs et de CRP.

Limites

  • Les résultats de cette étude ne peuvent être généralisés à tous les patients atteints de COVID-19 présentant un diabète.
  • La période d’observation de 28 jours était courte ; 12,2 % des patients admis ayant en effet nécessité une hospitalisation plus longue dans le même hôpital.
  • Les résultats du test diagnostic PCR étaient indisponibles ou négatifs pour un nombre non négligeable de patients.
  • En raison de la nature exploratoire des résultats, cette étude doit être considérée comme une analyse post hoc.
  • Les données sur le traitement de la COVID-19, incluant l’administration de corticoïdes, de l’immunothérapie ou d’agents antiviraux pendant l’hospitalisation n’étaient pas disponibles.

Référence

Wargny M, Potier L, Gourdy P, Pichelin M, Amadou C, Benhamou PY, et al. Predictors of hospital discharge and mortality in patients with diabetes and COVID-19: updated results from the nationwide CORONADO study. Diabetologia. 2021;64(4):778–794. DOI : 10.1007/s00125-020-05351-w. PMID : 33599800.

Ce contenu n’est pas destiné à annuler ou remplacer toute directive ou réglementation locale ou nationale spécifique concernant la Covid-19 qui serait en place lorsque ce contenu est produit.

Comment évaluez-vous votre expérience ?
Sur la base de chacun des aspects suivants allant de 1 (très faible) à 7 (très bien)
MAT-FR-2100515 - 02/2021

Sujets connexes

Contenus similaires