Médicaments pour l'asthme

Effet de la corticothérapie orale au long cours chez les patients asthmatiques sévères de type T2

Date de publication :
2022-01-0303/01/2022
Plus de critères
Retour au contenu

Plus de critères de sélection pour le contenu 7000037866 - 05/2022

Date de publication :
2022-01-0303/01/2022
Source du contenu :
SANOFI

Rédigé par :

Dr Darde Xavier
Pneumologue - Praticien hospitalier

Référence :
E. Ahmed, Z.M. Lahmar, J. Charriot, A. Bourdin, Effet de la corticothérapie orale au long cours chez les patients asthmatiques sévères de type T2: Effect of long-term oral corticosteroid therapy in severe T2-weighted asthma patients, Revue des Maladies Respiratoires Actualités, Volume 12, Issue 2, Supplement 3, 2020, Pages 2S398-2S408, ISSN 1877-1203, https://doi.org/10.1016/S1877-1203(20)30729-1.

Un asthme est dit sévère lorsqu’il nécessite des corticoïdes inhalés à fortes doses pour être contrôlé ou qu’il reste non contrôlé malgré une bonne observance, une bonne technique d’utilisation et la prise en charge des comorbidités et des facteurs favorisants.

Pour lire l'article complet 

Elsevier

5 %
L’asthmatique sévère représente environ 5% des asthmatiques

Les corticoïdes ont révolutionné la prise en charge de l’asthme et ont permis de mieux comprendre la physiopathologie de cette pathologie. Ils ont longtemps été le seul traitement disponible. Les stratégies d’épargne en corticoïdes oraux sont au cœur de la prise en charge actuelle des patients asthmatiques sévères compte tenu de leurs effets secondaires potentiels. 

Les effets indésirables des corticoïdes oraux peuvent toucher pratiquement tous les organes et sont probablement aussi importants lors de l’usage répété en cure courte que lors de l’utilisation continue à dose plus faible.
Les différents modes d’administration exercent vraisemblablement des effets cumulatifs et les voies d’administration non systémiques sont peu prise en compte.

Les maladies chroniques des voies respiratoires sont de loin le motif le plus fréquent de prescription des corticoïdes oraux.

Les effets indésirables connus des corticoïdes oraux chez les asthmatiques sévères sont :

  • Surmortalité attribuable à des événements cardiovasculaires
  • Risque infectieux
  • Risque ostéoporotique et fracturaire
  • Syndrome métabolique, obésité et diabète
  • Complications oculaires comme une cataracte
  • Perturbations de l’axe corticotrope : syndrome de Cushing, insuffisance surrénalienne
  • Troubles du sommeil, anxiété et dépression

Au-delà de 500 mg ou 1 g par an en dose cumulée de corticoïdes oraux, il est nécessaire d’adresser les patients aux pneumologues car des solutions d'épargne cortisoniques sont maintenant disponibles.

Rédigé par :

Dr Darde Xavier
Pneumologue - Praticien hospitalier
Service de Pneumologie et d’Allergologie
Clinique Pasteur - Toulouse

Comment évaluez-vous votre expérience ?
Sur la base de chacun des aspects suivants allant de 1 (très faible) à 7 (très bien)
MAT-FR-2100515 - 02/2021

Sujets connexes

Contenus similaires