L'impact de la COVID-19 sur les patients asthmatiques

Date de publication :
Plus de critères
Retour au contenu

Plus de critères de sélection pour le contenu 7000033934 - 06/2021

Date de publication :

Etude n°2 - Izquierdo JL, Almonacid C, González Y, et al. The impact of COVID-19 on patients with asthma. Eur Respir J. 2021; 57: 2003142.

Méthode :

Il s’agit ici d’une étude rétrospective multi-centrique basée sur l’analyse de textes libres dans les dossiers électroniques de patients. À l'aide d’une analyse Big Data et de l'intelligence artificielle via la plateforme clinique SAVANA Manager, une équipe Espagnole a analysé les données cliniques de patients asthmatiques du 1er janvier au 10 mai 2020.

Résultats :

Les auteurs ont ainsi analysé les dossiers de 2 034 921 patients. Sur 71 182 patients asthmatiques, 1006 (1,41%) avaient présenté une infection à la COVID-19. Par rapport aux personnes asthmatiques sans COVID-19, les patients asthmatiques avec COVID-19 étaient significativement plus âgés (55 contre 42 ans), principalement des femmes (66% contre 59%), plus fréquemment fumeurs et présentaient une prévalence plus élevée d'hypertension, de dyslipidémie, de diabète et d’obésité. Les facteurs liés à l'allergie tels que la rhinite et l'eczéma étaient plus fréquents chez les patients sans infection à la COVID-19 (p <0,001). De plus, une prévalence plus élevée des comorbidités telles qu’une hypertension, une dyslipidémie, un diabète ou une obésité était observée chez les patients atteints de COVID-19 avec hospitalisation comparativement à ceux qui n’ont pas été hospitalisés. La proportion de patients utilisant des corticostéroïdes inhalés (CSI) était plus faible chez les patients qui ont dû être hospitalisés en raison de la COVID-19, par rapport aux patients non hospitalisés (48,3% contre 61,5%). Parmi les 865 (1,21%) patients traités avec des biothérapies, les hospitalisations liées à la COVID-19 étaient relativement faibles (0,23%)

Conclusion :

Le rôle des comorbidités chez les sujets asthmatiques est majeur pour l’évaluation du risque lié à la COVID-19. Comme indiqué dans l’article précédent, l’asthme à lui seul ne semble pas être un facteur de risque indépendant d’infection grave à la COVID-19.

Comment évaluez-vous votre expérience ?
Sur la base de chacun des aspects suivants allant de 1 (très faible) à 7 (très bien)
MAT-FR-2100515 - 02/2021

Sujets connexes

Contenus similaires