Femme en consultation

Les Français face au diabète

Date de publication :
2022-01-0507/01/2022
Plus de critères
Retour au contenu

Plus de critères de sélection pour le contenu 7000036390

Date de publication :
2022-01-0507/01/2022
Source du contenu :
SANOFI

En collaboration avec l’Institut français d'opinion publique (IFOP), Sanofi publie une enquête inédite sur le rapport des Français face au diabète ainsi que son impact au quotidien chez les patients diabétiques. 

Cette enquête a été réalisée en octobre 2021 auprès de plus de 5 000 Français dont près de 800 patients atteints de diabète révèle de nombreux aspects importants pour les professionnels de santé.

 

Découvrez l’infographie

 

  

Le diabète : une baisse de vigilance des Français

Moins d’un Français sur deux déclare avoir déjà cherché à savoir s’il était diabétique. C’est une diminution de 11 points par rapport à une précédente enquête réalisée en 2009.

 

45% des français ont déjà cherché à savoir s'ils ont du diabète

Cette tendance à la baisse serait liée à une diminution significative de la crainte d’être touché par cette maladie. Pourtant, 89% des Français savent qu’il s’agit d’une maladie avec laquelle il est difficile de vivre.

 

Le diabète : une maladie contraignante pour les diabétiques

Une grande majorité des français (89%) rapporte que cette maladie est contraignante. Par conséquent, les patients vivant avec le diabète rapportent que leur maladie a déjà dégradé pas seulement leur état de santé mais aussi leur qualité de vie.

 

Le diabète, une source de honte

Cette maladie entraine parfois des stigmatisations qui peuvent avoir des conséquences graves qui vont au-delà de la santé. Certains patients nient même leur maladie et cachent leur état à leurs proches. En effet, la plupart des personnes atteintes de diabète déclarent avoir été victimes de remarques désobligeantes ou de discrimination dans leur vie quotidienne.

 

Le sentiment de honte lié au diabète 

Pour ces patients, le diabète est aussi une honte pour 1/3 des adultes. Ce sentiment est même amplifié chez les plus jeunes (plus d’un jeune diabétique sur deux). Ce sentiment conduit souvent le patient vivant avec le diabète à cacher sa maladie son entourage: amis, collègues et même conjoint.

Ce tabou se reflète également à travers la difficulté à admettre soi-même la maladie : près d’un tiers des patients diabétiques admet avoir nié être malade du diabète. Ce déni est particulièrement élevé chez les patients de type 1 (44%).

 

L'expérience de déni de son statut de diabétique 

Les progrès thérapeutiques et technologiques : vers une amélioration de la qualité de vie des patients diabétiques

Malgré toutes les contraintes et restrictions dans la vie quotidienne d’un patient diabétique, la quasi-totalité des patients sous traitement pour le diabète saluent l'efficacité de leurs traitements sur leur état de santé mais aussi de qualité de vie.

 

Par ailleurs, les nouvelles technologies offrent un réel espoir dans l’amélioration de l’expérience de la maladie. Ainsi, la plupart des diabétiques ont exprimé leur intérêt pour l'utilisation d'outils de suivi connectés ou de plateformes numériques de suivi.

 

Enfin, une information à ne pas négliger : plus de la moitié des personnes atteintes de diabète souhaitent avoir plus d'informations sur le diabète, en particulier celles affectées par un diabète de type 1.

 

 

Retrouvez la méthodologie de l’étude ainsi que l’intégralité de l’infographie ci-dessous :

 

DÉCOUVREZ L’INFOGRAPHIE

 

Comment évaluez-vous votre expérience ?
Sur la base de chacun des aspects suivants allant de 1 (très faible) à 7 (très bien)
MAT-FR-2100515 - 02/2021

Sujets connexes

Contenus similaires